• Article Ouest France

    Pour la renaissance du salon d'été, une foule d'invités, d'élus et d'amateurs d'arts ont répondu présents, mardi, à l'espace André-Jacq, lors du vernissage du premier salon d'été.

     

     

    « Bravo ! » Les organisateurs et leurs invités ont poussé un « ouf » de soulagement, mercredi, lors du vernissage du premier salon d'été. La nouvelle association, baptisée Salon des arts de Carantec, s'est constituée afin de « reprendre le flambeau, à la suite de Marie-Anne Guéguen et de Robert Priser qui ont beaucoup oeuvré pour la renommée des grands salons de peinture à Carantec », explique Josée Gauthier, secrétaire de l'association.

    L'association, qui gérait le Grand salon de peinture de Bretagne et le salon d'été, créée et présidée par Marie-Anne Guéguen, et plus récemment par Robert Priser, a cessé son activité le 31 décembre, au bout de 35 ans d'existence.

    70 exposants, peintres et sculpteurs

    Depuis le printemps, les bénévoles ont eu du pain sur la planche, puisque la première tâche de la nouvelle association a été, justement, d'organiser ce salon d'été. Entourés par une foule d'amateurs d'art, élus locaux, conseillers départementaux et régionaux ont inauguré ce nouveau salon d'été, à côté du maire, Jean-Guy Guéguen, et de Jacques Hélies, président du Salon des arts de Carantec.

    L'association est soutenue par la mairie et représentée par la conseillère Isabelle d'Arboussier. En décembre, l'association aura la tâche d'organiser le Grand salon des arts de Bretagne. Pour ses membres, « il était important pour la Ville de Carantec que ces rendez-vous artistiques perdurent car ils attirent les artistes et les visiteurs bien au-delà de la Bretagne ».

    Pari gagné : les organisateurs ont réussi à rassembler pas moins de 70 exposants, des peintres essentiellement, et quatre sculpteurs. Dans la foule des invités, Marie-Anne Guéguen se félicite de ce passage de flambeau. Entre les pastels de Laurence Poidatz, les huiles d'Yves Pochet et la découverte de nouveaux talents, l'octogénaire, toujours alerte, a affiché un large sourire. « Pour l'instant et de ce que j'ai pu voir : cela me plaît beaucoup », commente-t-elle simplement.

     

    Premier salon d'été, à l'espace André-Jacq, 2, rue Pasteur. Jusqu'au 15 août ; ouvert tous les jours, de 15 h à 18 h 30. Gratuit.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :